Armistice ! Arlève-te brave soldat…

La guerre elle est finite ! Et Cafougnette, du qu’ch’est qu’il étot pendant tout ce temps de la Grande Guerre ? Tel est le point de départ de notre soirée, composée de plusieurs textes impressionnants évoquant 14-18. Les uns écrits dans notre région, comme ces pages de Jules Mousseron sur Les Boches au Pays Noir (et j’ai retenu de mon enfance à Douai, qu’il ne fallait plus dire les Boches, tout faire pour se réconcilier), d’autres extraits de Ceux de 14 de Maurice Genevoix portrait d’une époustouflante humanité d’un ch’timi costaud aux tranchées. D’autres textes viennent des War Poets, écrits britanniques dans les cauchemars de la Somme… Et, et, et…

Il y a de fortes chances qu’on parle de Cafougnette, au milieu de ces noirceurs. Et puis des souvenirs d’un acteur qui a grandi à deux pas de Cuincy. Un petit spectacle fait de bric et de broc, de poésies empruntées, de bouts de journaux et de rapportages. Choses vues, complicités et canchons. Quand les livres mènent au plaisir.