Bonne année 2017

Meilleurs vœux, c’est pas de trop !

L’année est core toute nouvelle, pourvu que ça dure, nous vous souhaitons une nouvelle année pour longtemps ! Qu’arrivés mai, juin ou novembre, ce soit toujours la Bonne année ! Et on vous la re-souhaite bonne et heureuse… Bonjour ma cousine et bonjour min copain. Te v’la ma loute, youyou ma mère ! comme t’es arringée ! Méconnaissab’ et bio comme un chou neuf…

Janvier, le seul mois où l’on peut se permettre d’être en retard sans incorrection. Alors on peut vous le redire : oui, cette année c’est la bonne ! On envoie tout promener. On garde tout comme avant ? On fait les deux, d’accord. On retrouve mémoire en avançant. C’est une façon de devenir nous-même ! On se souvient des mines et des combats. Et d’ Cafougnette à Denain, grande gueule rêveur, oui rêveur-affabulateur, raisonneur et franc du collier. Pas d’amnésie comarade, on se souvient de tous ches ouvriers et des conquêtes arrachées ! Qu’on est fier aujourd’hui d’avoir eune sécurité sociale, nous autres, et pis des caisses de secours. Non c’est pas rien d’avoir une bonne mémoire ouvrière !

A tous ceux qui nous font des prédictions futuristes austères et vivent d’apocalypses annoncées, on fait vœux nous, d’un tas de bonnes choses ! N’habiterons pas leur catastrophe ! Et s’il viennent avec ça remplir leur corbeille électorale, on leur demande de regarder là où la société française va bien, quand elle se bat, qu’elle bouge et qu’elle participe à son avenir. On est resté mineurs mais d’une autre façon : taper dans l’tas, ne jamais se décourager, même quand l’veine est dure, on s’informe autour et le soir on rentre confiant dans nos gardins nouviaux, bio et bien fournis.

Au cours de l’année nous sommes impliqués dans des actions avec Emmaüs, dans L’épopée des mineurs grand film d’histoire et d’archives diffusé sur France 2 le 31 janvier, dans des concerts à Lille, dans un spectacle sur la science et les neutrinos venu de Lille, dans des spectacles en ch’ti chez les gins qu’on aime, quelques jours en mai au Prato, cha va donner ! Et prévision : ce montage ambitieux avec Dominique Sampiero d’une caravane d’histoires et de vies, série de baraques comme al’ ducasse, ch’est eune caravane courage, un jour nous inventerons notre festival des grosses carrettes, pour poètes et berloqueux.