L’ vertus allemandes au pays occupé

Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: acquia. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1156 of /home/cafougne/cafougnette/includes/bootstrap.inc).

Eun’ discipline outré’ peut rindr’ l’homme hypocrite.
Nous véyons l’soldat boch’, qu’eun’ dur’ loi veut mater,
Fair’, des vivr’s militair’s, un commerce’ sans limite,
Pindant qu’ sin comarat’ n’a presque rien à mier.

Journell’mint d’ z’officiers du Mérite,
In des ripaill’s rimplitt’nt leu gross’ panche à squetter,
Tandis qu’dins l’ ru’, leus homm’s affamés s’précipitent
Su les voitures d’ pain et vol’nt pour boulotter.

Un Boch’, d’vant s’ supérieur, s’ soumet comme un caniche.
Mais si l’ chef tourne el dos, l’aut’ grossièr’mint li fiche
Un gest si crapuleux qu’in n’ peut point dire el nom.

Et ch’ n’est point rare ed’ vir l’All’mand r’nommé si sache
Insulter, d’vant l’Français, l’ kaiser et tout s’dallache
In f’sant dinguer s’croix d’fier eddins l’ bac au carbon.

1917